UA-89001107-1 Le Mouvement des Libérés – Site du Mouvement des Libérés, Parti Politique
liberators

Le système de « protection sociale » est devenu une énorme machine de destruction sociale en confisquant aux Français la moitié du fruit de leur travail. L’Etat-providence  avec son système de redistribution spoliateur engloutit dans un véritable trou noir la plus grande partie de l’économie du pays, ne laissant aux fonctions régaliennes de l’Etat, qui constituent son cœur de métier, que la partie congrue.

Devant ce constat, cela fait plus de vingt ans que le MLPS de Claude Reichman se bat pour la liberté de la protection sociale qui est la seule solution pour sortir de ce cercle vicieux.

Cela fait quatre ans que le Mouvement des libérés a rejoint Claude Reichman dans ce combat juridique.

Nous avons accumulé des centaines de preuves de la nature réelle des caisses de sécurité sociale.

Nous avons accumulé les preuves de la façon illégale dont un bon nombre de ces caisses ont été créées.

Nous avons accumulé les arguments juridiques, en droit européen et en droit français, qui prouvent sans aucun doute possible que le monopole de la sécurité sociale est totalement illégal, ce que nous ont confirmé d’éminents juristes.

Et pourtant, les juges continuent avec la plus complète mauvaise foi à nier l’évidence.

Il est grand temps que les citoyens se réapproprient la politique, et que les libérés investissent le terrain politique. 

Pourquoi un parti politique, alors que le MDL a toujours été un mouvement apolitique ?

D’abord parce que c’est la forme juridique qui nous a paru la plus appropriée pour différentes raisons : le financement, la visibilité médiatique, etc…

Ensuite parce que ce parti va pouvoir avoir une véritable organisation sur l’ensemble du territoire, avec des responsables par régions, avec des délégués départementaux, ce qui va nous permettre un véritable travail de terrain.

Et enfin parce que nous allons pouvoir réellement investir le terrain politique, en présentant des candidats à différentes élections.